Chantier : Construire et porter des propositions communes « fabrique » en vue des élections présidentielles et législatives

Date de lancement : septembre 2021

Durée : septembre 2021 / mai 2022

Résumé

L’objectif de la Fabrique des transitions est de provoquer un changement d’échelle qualitatif et quantitatif des transitions territoriales.

Ce changement d’échelle ne dépend pas seulement des territoires eux-mêmes mais aussi des “conditions cadre” dans lesquelles ils opèrent.

Ces conditions cadre sont définies par les politiques nationales et européennes, elles-mêmes étroitement dépendantes des systèmes de pensée en vigueur.

Quand interpeller les responsables politiques qui définissent les conditions cadre et les politiques nationales et participent à l’élaboration des politiques européennes ?

En France, les élections présidentielles sont le moment par excellence, et c’est au cours de la campagne électorale qu’émergent les thèmes qui structureront le débat politique des prochaines années. D’où l’enjeu d’une réflexion collective urgente des alliés de la Fabrique sur des propositions transpartisanes à diffuser auprès des candidats à la présidence et à leurs équipes de campagne.

Présentation

Objectifs

1. Ce chantier est au cœur de la Fabrique puisque son objectif est de faire changer d’échelle les transitions territoriales. Or, sans une transformation de la perception du rôle des territoires dans les politiques nationales et européennes, sans transformation de la gouvernance, sans nouvelle étape de la décentralisation, sans une autre approche de la gouvernance de l’empreinte écologique, en particulier de l’émission de CO2, l’action des territoires se heurte à un plafond de verre rendant très problématique le changement d’échelle.

2. Nous avons convenu qu’un des défis actuels était pour la Fabrique de construire une parole collective. Si elle ne le fait pas dans cette période préélectorale, comme elle l’a fait en avril 2020 avec les alliés de l’époque à l’occasion des élections municipales, elle passe à côté d’une occasion décisive. Mais les propositions doivent être audibles par les différents candidats en évitant tout “marquage” politique au moment où la question de la transition sera au cœur de la plupart des programmes.

3. L’objectif 3 de la fabrique est de contribuer à un changement du système de pensée et du système institutionnel, dans les domaines de l’économie, de la gouvernance, du droit et de l’imaginaire collectif. Sur tous ces sujets, il ne s’agit pas seulement pour la Fabrique d’avoir des convictions à faire valoir, il faut choisir les occasions de les faire valoir.

Nous avons besoin certes sur chacun des thèmes listés des débats approfondis entre les alliés mais ces débats seraient de faible portée si les propositions ne s’invitent pas dans le débat public et la campagne présidentielle, à condition que notre parole collective arrive à temps dans le débat public, est l’occasion incontournable qu’elles soient présentes

Les propositions à porter sont de trois natures:

quelle est la vision qui sous tend nos propositions: c’est, au delà des propositions concrètes la boussole qui devrait selon nous guider l’action politique et citoyenne pour relever les défis du vingt et unième siècle. L’idée directrice qui guide nos propositions est que les crises de la modernité, auxquelles nous faisons face, sont des crises des relations. Et c’est bien pourquoi le territoire, espace par excellence des relations entre l’écologique, l’économique et le social sont au coeur de la transition;

les transformations institutionnelles et culturelles nécessaires au niveau national pour que le rôle central des territoires dans la transition soit reconnu et que des moyens nationaux (budgets, normes, modes de gouvernance, rôle des administrations d’Etat ) contribuent à cette priorité ;

les changements nationaux et européens qui mettent la transition et la lutte contre le changement climatique au cœur des politiques publiques. En particulier le régime de gouvernance de l’énergie fossile (passage à une obligation de résultat) et le droit de la responsabilité;

Rejoindre ce chantier pour, par exemple :
  • débattre de l’économie d’ensemble des propositions;

  • débattre des propositions qui les intéressent plus particulièrement;

  • ajouter de nouvelles propositions avec des documents à l’appui;

  • participer à la définition et la conduite de la stratégie de diffusion des propositions en direction des candidats, des différents réseaux intéressés (collectivités territoriales, société civile, partis politiques)

Actualités

  • Vous pouvez maintenant suivre les propositions de ce chantier directement sur le compte twitter Sujets de campagne @SujetsC

  • Courrier adressé à chacun des dix signataires d’une tribune parue dans le Monde le 25 novembre 2021, appelant à un débat d’idée à la hauteur du pays.

Les signataires de cette tribune sont Nathalie Appéré, maire (PS) de Rennes, Michaël Delafosse, maire (PS) de Montpellier, Mathieu Klein, maire (PS) de Nancy, Delphine Labails, maire (PS) de Périgueux, Frédéric Leturque, maire (Les Centristes) d’Arras, Jean-Luc Moudenc, maire (LR) de Toulouse, Gaël Perdriau, maire (LR) de Saint-Etienne, Arnaud Robinet, maire (Horizons) de Reims, Johanna Rolland, maire (PS) de Nantes et Catherine Vautrin, présidente (LR) du Grand Reims.

  • L’éditorial de la revue DardDard présente les propositions à l’aune des élections de 2022.

Fichiers

Inscription

Charte de la Fabrique des transitions
Lien vers la charte fondatrice
Votre participation